DEGATS OCCASIONNES par la GRELE du 22 juin 2011

Imprimer

Suite aux nombreuses déclarations reçues en mairie, concernant les dégâts occasionnés par la grêle le 22 juin dernier, Monsieur le Maire a transmis en préfecture un dossier pour demander la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle de ces intempéries.

 

Comme nous le pensions, Monsieur le Préfet des Vosges vient de donner une réponse négative à cette demande.

 

En effet, les événements tels que la grêle ou le vent, pour lesquels des garanties peuvent être souscrites auprès des  compagnies d’assurance, conformément à la loi du 25 juin 1990, ne rentrent pas dans le cadre de la loi du 13 juillet 1982 relative aux catastrophes naturelles.