Commentaire sur le budget 2012

Imprimer

EXTRAIT DU BULLETIN MUNICIPAL 2013

A l’instar des années passées, les différents budgets de votre commune affichent un excédent.

Le budget général en fonctionnement et investissement pour        568.600,10 €

Le budget de l’eau                                                                   194.297,74 €

Le budget d’assainissement                                                      188.125,33 €

Le budget de la forêt                                                                203.738,46 €

Le budget lotissement                                                              5.577,65 €

ce qui représente un excédent cumulé de                                1.160.339,28 €

 

 

Notre pays traverse depuis plusieurs années une crise qui affecte la vie des Français

au plan économique et social, mais également les communes et collectivités territoriales.

Pour la première fois la dotation de l’état (dotation générale de fonctionnement) est en

diminution pour l’exercice 2013. Cependant, les taux des 4 taxes votés par votre municipalité sont restés identiques à celui des années précédentes :

 

Les taux votés sont les suivants :

Taxe d’habitation                            24,93%

Taxe foncière (bâti)                        13,44%

Taxe foncière ( non bâti)                19,02%

Contribution Foncière entreprises  19,58%

 

Par ailleurs, votre commune est peu endettée ; à la fin de l’exercice 2013, le solde des emprunts ne devrait pas dépasser environ 542.000€ dont 70.000 €  d’emprunt éventuel à réaliser en 2013 soit quelque 455 € par habitant, la moyenne française se situe autour de 800 €.

 

La prudence dans la gestion des budgets communaux a permis un autofinancement autorisant  votre municipalité à engager un programme d’investissement sans toucher à la fiscalité depuis 2008.

 

Parmi les travaux engagés en 2012 et se poursuivant en 2013, il faut noter :

 

-        L’aménagement du centre bourg en 4 tranches avec l’enfouissement des réseaux d’électricité et de téléphone.

Le programme de travaux avoisine un coût de 1.750.000€, financé pour partie par des subventions : état : 469 025€, amendes de police : 42 000€,  région : 50 000€, conseil général pour la partie voie verte et une subvention de notre député François Vannson sur la réserve parlementaire : 39 000€.

Quelques problèmes subsistent encore au niveau des enfouissements, en particulier avec le téléphone. Les travaux des différentes tranches devraient se terminer vers le mois d’octobre et offrir aux Guédons un cadre rénové et plus agréable.

Ce réaménagement doit apporter une meilleure sécurité de la traversée du village.

 

-        Deux abris, l’un pour abriter le sel et l’autre les copeaux.

Jusqu’à présent, le sel et les copeaux pour le chauffage n’étaient pas protégés des intempéries hormis par des bâches. Ce type de conservation  ne permettait pas aux copeaux d’avoir un taux d’humidité compatible avec un rendement optimisé pour le chauffage des bâtiments communaux.

L’abri à sel reviendra à quelque 50 000€ lorsqu’il sera terminé avec une protection sur le devant du bâtiment ; le coût de l’abri à copeaux ne devrait pas dépasser 62 000€.

 

 

 

-        En 2012, il a été inscrit l’extension de la familiale avec l’implantation d’une cuisine, y compris son équipement ainsi que le remplacement de la chaudière ; le montant de la dépense ne doit pas dépasser 175 500 € dont 20 000€ pour l’équipement et 34 000€ pour le chauffage. La commune a bénéficié d’un fonds de concours de l’ancienne communauté de communes des Mynes et HautesVosges du Sud pour 27 200€

 

-     La neutralisation de l’eau : nous sommes dans l’impossibilité de nous faire livrer de la         neutralite , produit naturel extrait en Bretagne. Comme beaucoup de localités             vosgiennes, nous sommes amenés à faire appel à un produit de synthèse pour abaisser          le PH de l’eau distribuée et respecter les normes imposées par les pouvoirs publics.           Par ailleurs, le bâtiment abritant le réservoir principal a besoin d’une rénovation et d’aménagements permettant des déchargements des matières plus rationnels. Le coût           de        l’investissement va avoisiner les 260.000€ .Nous espérons obtenir du conseil            Général           et de l’agence de l’eau des subventions à hauteur de 58%.

 

Sans avoir préparé en amont ces investissements par de l’autofinancement, ceux-ci n’auraient pu être réalisés.